Vous avez une question

0800 00 20 27

No products in the cart.

Mon panier

No products in the cart.

Mon panier

Qu’est-ce que l’arthrose ?

L’arthrose est une affection chronique dégénérative qui se caractérise par une usure prématurée du cartilage recouvrant la tête des os de certaines articulations.

Aujourd’hui, l’arthrose touche près de 10 millions de personnes en France, soit près d’un français sur six. L’arthrose est une des premières causes d’invalidité dans les pays développés et sa fréquence ne fait qu’augmenter avec l’âge, même si les plus jeunes peuvent également être atteints. Avec l’augmentation de la population âgée et un doublement attendu de nouveaux cas d’ici 2030, l’arthrose constitue donc un véritable enjeu de santé publique(1). Toutefois, il s’agit d’une maladie à part entière et non une simple conséquence du vieillissement(3). Il est en effet possible de vieillir sans avoir d’arthrose ou en avoir à un âge jeune.

L’arthrose peut atteindre toutes les articulations. Le genou (56%), les doigts (23%) et la hanche (21%) sont les localisations les plus fréquentes de l’arthrose(2). L’arthrose peut également atteindre la colonne vertébrale au niveau des vertèbres cervicales, des lombaires, etc., ainsi que les chevilles, les épaules, etc.

Il existe plusieurs facteurs favorisant l’apparition de l’arthrose. L’âge est le premier facteur favorisant mais il n’est pas le seul. En effet, le sexe va également être un critère favorisant son développement. L’arthrose est plus fréquente chez la femme que chez l’homme et sa fréquence augmente nettement après la ménopause, notamment pour l’arthrose des genoux et des doigts. L’hérédité, l’excès pondéral, les traumatismes antérieurs du genou, les antécédents de chirurgie du ménisque, les malformations congénitales (genou en « X » ou en « O ») et le port de talons hauts sont également des facteurs de risques de l’arthrose(4). Ainsi l’arthrose est multifactorielle.

Les causes sont complexes, et certaines, encore peu connues, font actuellement l’objet d’investigations : le diabète, l’hypercholestérolémie, l’hypertension artérielle, etc. L’arthrose se développe du fait d’un excès de pression (surpoids, obésité, port fréquent et répété de charges lourdes, microtraumatismes articulaires…) qui est responsable sur le long terme d’une destruction du cartilage des articulations. L’arthrose va ensuite s’étendre à toutes les structures alentours : inflammation de la membrane recouvrant les articulations (membrane synoviale) puis destruction de l’os de l’articulation.

Schéma articulation saine vs articulation endommagée

De gauche à droite, de l’articulation normale à l’arthrose

Articulation normale

Arthrose débutante

Arthrose évoluée

La douleur et la perte de mobilité sont les principaux symptômes de l’arthrose. Au début de la maladie, il s’agit d’une douleur mécanique rythmée par l’effort : elle apparaît et s’aggrave avec la mobilisation de l’articulation concernée et se calme au repos. Chez certaines personnes, une phase de stabilisation plus ou moins longue peut apparaitre mais l’arthrose évolue inéluctablement. L’évolution de l’arthrose peut également être émaillée de poussées inflammatoires caractérisées par un gonflement plus douloureux pendant quelques jours. Dans ce cas, la douleur persiste au repos et peut provoquer des réveils nocturnes.

Il est toutefois possible d’être atteint d’arthrose sans ressentir de douleur. On parle alors d’arthrose radiographique, visible uniquement sur les radiographies. Cette forme d’arthrose est relativement fréquente au niveau des cervicales ou des lombaires (3, 5).

Sources :
(1) McAlindon TE, Bannuru RR, Sullivan MC, Arden NK, Berenbaum F, Bierma-Zeinstra SM et al. OARSI Guidelines for the Non-Surgical Management of Knee Osteoarthritis. Osteoarthritis. Cartilage. 2014; 22(3):363–88.
(2) De Jaeger C, Cherin P. L’arthrose : une nouvelle maladie inflammatoire ? Actualités fondamentales et thérapeutiques. Médecine & Longévité. 2011;3:116-36.
(3) SFR (Société Française de Rhumatologie). Arthrose. In : http://public.larhumatologie.fr/grandes-maladies/arthrose – consulté le 24/02/2019
(4) Richette P. Généralités sur l’arthrose: épidémiologie et facteurs de risque. EMC Appareil Locomoteur 2008:1–5
(5) Cerioli A, et al. Lombalgie et arthrose, existe-t-il un lien systématique ? Kinésithérapie, la Revue. 2017 ;17 :46-50.